Véronique Jannot

Présidente fondatrice de Graines d'Avenir

Mon engagement pour le peuple tibétain est devenu une de mes priorités.

Ce qui m'a conduite à m'intéresser à ce peuple est, bien sûr, l'approche de la philosophie bouddhiste. La vie m'a menée à la rencontre des précieux enseignements transmis par ces grands maîtres spirituels venus du Tibet. Cette approche m'a confortée sur bien des points, et amenée des clés qui permettent de vivre le quotidien différemment. Cette philosophie de vie, plus qu'une religion, est un message de paix par excellence.

Si aujourd'hui ces enseignements sont parvenus jusqu'à nous, c'est parce qu'un peuple a été forcé à l'exil. Un cinquième de sa population a été massacré pour n'avoir pas renoncé à sa foi. Des centaines d'enfants tibétains franchissent chaque année les sommets de l'Himalaya, pour être libres d'apprendre leur langue maternelle et d'être éduqués selon la culture tibétaine. Dans les notions de respect, de tolérance et de compassion.

Je suis allée en Inde, au Sikkim, au Népal, j'ai vu les camps de réfugiés, les villages d'enfants tibétains et le travail formidable du gouvernement en exil… A mon retour je n'avais qu'un désir au cœur : aider ces enfants, ce peuple, dans l'exil qui est le leur.

Cet engagement est pour moi au-delà d'un acte humanitaire… il me semble essentiel dans le monde qui est le nôtre aujourd'hui, de garder intacte cette culture. La souffrance est malheureusement partout, les combats à mener sont nombreux, mais celui-ci est peut-être à mener en chacun de nous pour le message d'espoir qu'il offre à l'humanité ...

Merci de nous aider et d'être avec nous. De tout cœur.

Véronique Jannot
Présidente et fondatrice de Graines d'Avenir


Sa sainteté le Dalaï Lama et sa soeur Jetsun Pema
Véronique Jannot, présidente et Odile Foubert, secrétaire de Graines d'Avenir